Pour les salariés en quête de formation ou de reconversion et pour les entreprises qui veulent développer leurs compétences : le prêt de salariés est LA solution innovante (et un peu particulière) que nous allons vous expliquer dans cet article. Ce dispositif, appelé « prêt de main-d’œuvre », existe depuis plusieurs années, mais il sera fortement encouragé dès le 1er janvier 2018. Dans ce contexte d’économie collaborative et de partage des ressources (y compris des ressources humaines !), la startup Mobiliwork propose une plateforme en ce sens… En quoi consiste le prêt de salarié ? Quels sont ses avantages et que trouverez-vous sur Mobiliwork ? Tendance Entreprise vous dit tout !  

Le prêt de salarié, quésaco ?

Pour vous donner une définition très pragmatique, le prêt de salariés (ou prêt de main-d’œuvre) est une opération par laquelle une société met temporairement les compétences de son effectif à la disposition d’une autre société. En clair, comme son nom l’indique, le prêt de main-d’œuvre consiste, pour une entreprise, à prêter un ou plusieurs salariés à une autre entreprise.

C’est légal, le prêt de salariés ?

Bien sûr ! C’est l’article L 8241-3 nouveau du Code du travail qui encadre ce dispositif :

  • l’entreprise prêteuse doit avoir au moins 5 000 salariés pour pouvoir prêter l’un d’eux. Le prêt de main-d’œuvre conclu dans un tel cadre ne peut pas excéder 2 ans.
  • l’entreprise bénéficiaire/utilisatrice de la main d’œuvre doit avoir moins de 8 ans d’existence au moment de la mise à disposition ou emloyer au maximum 250 salariés

À noter : le contrat de travail entre le salarié et son employeur initial est maintenu durant la période du prêt.

Combien ça coûte ?

La bonne nouvelle pour l’entreprise utilisatrice du salarié est, qu’en plus de bénéficier de l’expérience d’une personne issue généralement d’un grand groupe, elle ne supporte pas la charge d’un salaire. Elle verse des honoraires/contrat d’utilisation sur simple facture émise par l’entreprise prêteuse. Aucune déclaration à l’URSSAF ni de risque d’erreur ou d’oubli administratif ne pèse sur les épaules de l’entreprise utilisatrice.

L’entreprise prêteuse peut, quant à elle, facturer la mise à disposition du salarié (dans une certaine limite) et déduire ses charges salariales malgré ladite refacturation (dans une certaine limite).

Les avantages du prêt de main-d’œuvre pour l’entreprise utilisatrice ?

Une embauche est un grand investissement pour une petite entreprise et le salaire grimpe à hauteur du niveau de qualification souhaité. Dans ce contexte, les cerveaux sont inaccessibles pour les petites boîtes.

Mais avec le prêt de main-d’œuvre, elles bénéficient de femmes et d’hommes expérimentés issus généralement de grands groupes, pour gérer un projet spécifique ou pour pouvoir monter en compétence, en process et en méthodes.

En bref, le dispositif permet de bénéficier d’une expertise temporaire sans avoir à embaucher !

Et pour l’entreprise prêteuse ?

L’entreprise qui prête ses salariés est généralement un grand compte hyper hiérarchisé qui cherche à s’inspirer de l’agilité d’une petite entreprise. Son salarié implémente un process auprès de l’entreprise utilisatrice, mais il remonte aussi des idées d’agilité auprès de son employeur-prêteur. Enfin, de nombreuses grandes sociétés nouent des partenariats avec de petites startups aux produits/services connexes pour dominer un marché. Le prêt de main-d’œuvre est alors un coup de pouce pour accélérer la conquête du marché.

Zoom sur la plateforme Mobiliwork

La plateforme Mobiliwork fait le pari de démocratiser le prêt de salariés. Elle propose la mise en relation entre les jeunes entreprises en recherche de compétences et les salariés de grands groupes désireux de changer d’air dans une petite structure plus agile. 400 entreprises sont déjà abonnées à Mobiliwork !

La plateforme fonctionne comme un site de rencontre. Les entreprises et les salariés disposent d’un profil (compétences, attentes disponibilités…) pour valider la possibilité d’une rencontre. Que vous soyez startup ou salarié de grand groupe en recherche d’une expérience nouvelle, pensez au prêt de main-d’œuvre !

Les 4 clés du prêt de salariés

Pour mettre en place un échange de salariés, 4 clés sont nécessaires :

  • l’accord du salarié qui migre d’une entreprise à l’autre (le prêt de main-d’œuvre peut aussi être à l’initiative du salarié en quête d’une nouvelle expérience)
  • la signature d’une convention de mise à disposition
  • un but non lucratif (la facturation est possible dans une certaine limite)
  • l’Information/la communication et la transparence pour un transfert dans la joie et la bonne humeur !

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *