Vous détenez l’idée du siècle. Vous n’y avez même pas encore sérieusement réfléchi que vous êtes déjà rebuté à l’idée de réaliser le fameux business plan. Catastrophe. Vous parlez bien de cet immonde document rempli de chiffres et de textes qu’il faut rédiger soi-même, alors que vous n’êtes pas Rimbaud ? Vous parlez de ce quitte ou double, financera – financera pas… Le sésame qui ouvre la porte des banques et des réseaux d’investisseurs ?

Oui, le business plan peut décourager. À tous les allergiques, Tendance Entreprise vous propose son modèle simplifié : le business model canvas !

Le business model canvas, d’où ça vient ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la méthode du business model canvas n’est pas d’origine outre-Atlantique, mais nous vient tout droit… De Suisse (si, si !). C’est l’entrepreneur Alexander Osterwalder qui en est le précurseur. Auteur du livre « Business Model Generation », il est aujourd’hui reconnu par la communauté startupper du monde entier.c

Mais qu’est-ce que c’est ?

Le business model canvas, c’est une méthode pour formaliser son modèle économique. Un peu comme le business plan, en fait. Il permet d’expliquer comment l’entreprise va gagner de l’argent.

Sauf qu’ici, tout est plus simple ! Finalement, le business model canvas est un business plan synthétisé et ultra visuel. Exit les innombrables graphiques, chiffres et proses interminables, le modèle économique prend forme en un seul coup d’œil.pace blanc

Comment ça marche ?

Le business model canvas en théorie

Il faut savoir que vous réaliserez autant de business models canvas que de segments de clientèles ciblés par votre entreprise.

Un segment de clientèle est une catégorie de clients disposant de critères communs (tranche d’âge, sexe, catégorie socioprofessionnelle, habitudes de consommation, goûts, attentes et critiques observées sur le secteur d’activité).

Un business model canvas analyse neuf critères clés, autour d’un même segment de clientèle. Il fonde le modèle économique du produit ou du service proposé. En fait, il suffit de répondre aux questions suivantes. Le tout étant de faire le tri pour n’évoquer que les éléments les plus pertinents, pour chaque critère suivant :

Critère 1 : quel est mon segment de clientèle

Critère 2 : quelle est la solution proposée qui va répondre aux besoins de ma cible

Critère 3 : quels sont les canaux de distribution utilisés pour vendre ma solution (internet, boutique propre, grande distribution, en clientèle…)

Critère 4 : quelles sont les caractéristiques de ma relation client (service après-vente, écoute…)

Critère 5 : quel est le prix de vente, comment s’articule-t-il (vente à l’unité, abonnement mensuel…)

Critère 6 : quelles sont les ressources clés, financières, matérielles et humaines à rassembler pour concrétiser la vente de ma solution

Critère 7 : Quelles sont les activités clés, récurrentes et nécessaires à la concrétisation de ma solution (production, service après-vente…)

Critère 8 : quels sont mes partenaires externes (sponsors, sous-traitants, investisseurs, fournisseurs…)

Critère 9 : Quels seront les coûts générés par la modélisation de mon modèle économique ?

Wah ! Mais on dirait un business plan, en plus simple ! C’est le but de la manœuvre.

espace blanc

Un business model canvas, ça ressemble à peu près à ça :

Le business model canvas en pratique

Alors en pratique, l’exercice peut se compliquer si vous ciblez plusieurs segments de clientèles.

Par exemple, vous créez un salon d’épilation. Vous vous implantez dans un quartier plutôt populaire et jeune. Vous souhaitez donc attirer les femmes à budget moyen allant de 18 à 35 ans (votre segment). Mais, vous souhaitez également développer une gamme de soins pour les hommes (pourquoi pas ?), à budget moyen allant de 18 à 35 ans. Nous avons ici deux segments de clientèles, et donc, deux business models canvas à réaliser.

Et là, il va s’agir de fusionner les deux. En particulier les critères 6 et 9 (soit les ressources mises à disposition et les coûts générés par l’activité).

Vous réalisez donc un troisième business model canvas sur la base des deux premiers.pace blanc

Les limites du business model canvas

Concernant notre salon d’épilation, le business model canvas ne prend pas en compte la pertinence des segments visés. Ici, notre salon d’épilation devra « ajuster » son image de marque, car un visuel et un slogan très girlys feraient fuir la clientèle masculine…

Or, la matrice élaborée par notre génie suisse ne prend absolument pas en compte cet aspect ! L’exercice du business model canvas montrerait-il certaines limites ?e blanc

Comment l’utiliser ?

Le business model canvas est en fait une version simplifiée du business plan. Pour sa facilité, il décomplexe nos créateurs d’entreprises. Rapide d’exploitation, il permet de passer de la théorie au terrain sans attendre. D’ailleurs, tous les experts vous le diront, le mieux est encore de « tester » en réel vos analyses. Reste à en tirer des déductions qui seront consignées dans le business model canvas.

D’ailleurs, il s’articule autour d’un postulat : votre (ou vos) segment(s) de clientèle ! Comment les connaître si vous n’êtes pas allés faire un tour sur le terrain ? Ici, l’aspect « étude de marché » (l’une des premières étapes du business plan) n’entre pas en compte. Vous démarrez votre business model canvas à partir du moment où vous connaissez votre marché, vos clients et les caractéristiques de vos concurrents.space blanc

Finalement, business plan ou pas business plan ?

Mes amis, vous n’échapperez pas au business plan, ne serait-ce que pour obtenir un financement. Les banques et les réseaux d’investisseurs se basent encore et toujours sur le bon vieux modèle « graphiques, chiffres et rédaction à la Rimbaud ».

Pourquoi ne pas amorcer votre projet en utilisant le business model canvas ? Il vous permettra d’y voir plus clair, de visualiser les éléments pertinents pour rédiger ensuite un business plan ordonné et cohérent.

 

Enfin, votre business model canvas pourrait très bien servir d’executive summary !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur l’article : je réussis mon executive summary !

Change your mind ! L’approche SynOpp bouleverse les mentalités

Sur le même thème : Faut-il un business plan pour entreprendre


5 commentaires

CreerMonBusinessPlan · 24 septembre 2014 à 15 h 02 min

Bonjour,

Ce business plan peut être une bonne alternative en fonction du profil du sujet et du porteur du projet. Mais le business plan traditionnel reste la meilleur option dans la majorité des cas

Un business plan pour entreprendre ? - Tendance Entreprise · 29 septembre 2014 à 4 h 31 min

[…] Le business plan est mort, place au business model canvas ! […]

Réussir mon executive summary - Tendance Entreprise · 29 septembre 2014 à 12 h 10 min

[…] Le business plan est mort, place au business model canvas ! […]

Les clés pour réussir son business plan - Tendance Entreprise · 10 octobre 2014 à 9 h 14 min

[…] Le business plan est mort, place au business model canvas ! […]

Importer un concept étranger - Tendance Entreprise · 9 juin 2017 à 14 h 44 min

[…] Le business plan est mort, place au business model canvas […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.