Elisabeth Canitrot est journaliste et auteur engagée. Dès les années 80, elle montre et dénonce. Des reportages sur le sida, sur les sans-abris… Et puis, elle rencontre des associations. Les petites, celles qui se battent chaque jour pour les personnes atteintes de maladies rares. Elle décide d’agir. D’abord en reversant ses droits d’auteur à Poil de Carotte (une association qui vient en aide aux enfants en souffrance). Insuffisant pour cette assoiffée d’humanisme. À 46 ans, elle saute le pas et crée Ba-Shop.fr, un e-commerce caritatif au modèle économique ingénieux.

espace blanc

Expliquez-nous le concept et la finalité de Ba-Shop

e-commerceBa-Shop est un site de e-commerce où le vendeur reverse 10 % de sa vente à une association répertoriée par Ba-Shop et choisie par son client.

Le concept permet de soutenir la cause qui nous tient à cœur.

Nos associations devraient pouvoir se passer du travail de recherche des dons, chronophage et difficile. La finalité de Ba-Shop est ici : devenir collecteur en lieu et place des associations afin qu’elles puissent pleinement se consacrer à leur domaine de compétences.

espace blanc

Quel est votre parcours de création ?

Je développe Ba-Shop sous forme d’auto-entrepreneuriat, en attendant de définir avec certitude un modèle économique. Je cherche également désespérément un juriste. Le concept les effraye certainement un peu, car il navigue entre le lucratif et le non lucratif.

espace blanc

Et vos perspectives de développement ?

Depuis cette année, je développe en parallèle l’association Link&Don dont je suis la présidente. La finalité de Link&Don est la même, à savoir créer une chaîne pour collecter des dons au bénéfice des associations de quartier. Mais ici, ce sont les métiers de bouche qui sont mis à l’honneur, les restaurateurs, les boulangers, les pâtissiers, les bouchers… Les consommateurs qui s’y rendent signalent simplement qu’ils viennent du site Link&Don pour que nos partenaires reversent un don aux associations locales. Ainsi, tout un quartier se voit dynamisé : les petits commerces, les habitants et les associations. Une belle synergie se créée et l’acte d’achat et de vente devient un acte généreux. À ce jour, près d’une centaine de professionnels sont inscrits sur Link&Don. De notre côté, nous mettons en valeur leur établissement, mais aussi leurs savoir-faire ; en participant au Salon du terroir ou en publiant leurs actualités, par exemple.

espace blanc

Que pensez-vous du milieu associatif aujourd’hui ?

C’est un secteur difficile ! L’État subventionne de moins en moins les associations alors que la demande est croissante. Pourtant, aujourd’hui, le milieu représente 16 millions de personnes actives ! Il faut trouver de nouvelles solutions pour financer toutes ces énergies indispensables à la société. J’espère que Ba-Shop et Link&Don ne seront que les précurseurs d’une nouvelle économie…

espace blanc

 Pour faire vos dons, choisissez les commerces référencés ! Rendez-vous sur :

www.linketdon.com

www.ba-shop.fr

espace blanc

D’autres rencontres, d’autres modèles économiques pour changer le monde sont sur Tendance Entreprise :

Rencontre avec Mille et une : l’innovation sociale change le monde

Rencontre avec 1Mile : la proximité connectée pour changer le monde

Entrepreneurs de l’action : rejoignez la communauté zèbre

Le cinéma learning libère l’esprit d’entreprise

Catégories : DigitalInterviewTendances

2 commentaires

Libérez l'esprit d'entreprise - Tendance Entreprise · 9 juin 2017 à 14 h 49 min

[…] Rencontre avec Elisabeth : le e-commerce caritatif […]

1Mile : la proximité connectée - Tendance Entreprise · 9 juin 2017 à 14 h 56 min

[…] Rencontre avec Elisabeth : le e-commerce caritatif […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.