Un nouveau concept d’entreprise du web :

Tendance Entreprise interviewe Nicolas Casarola, cofondateur du réseau social The-Shoppers.

Expliquez-nous le concept de The-Shoppers

The-Shoppers est un réseau social dédié au shopping sur internet. La plateforme est communautaire. Elle propose à ses adhérents de partager leurs intérêts communs pour des produits, des marques, mais aussi pour des commerces de proximité et des événements. The-Shoppers fonctionne un peu comme Facebook : une liste de ses amis et un onglet « recherche » ; la possibilité de partager ses bons plans shopping.

Quel est votre modèle économique ?

L’inscription est gratuite pour les internautes et pour les professionnels qui intègrent notre plateforme communautaire. Nous souhaitons inciter les petits commerces et les auto entrepreneurs à communiquer sur le réseau. The-Shoppers dispose d’un onglet « suggestions » (de produits, de marques, de commerçants…). Être en première page des suggestions nécessite un paiement de la part des professionnels. Ils déterminent un budget maximum et The-Shoppers se rémunère au coût par clic.

The-Shoppers

Comment est née l’idée de The-Shoppers ?

J’ai toujours voulu créer ma propre entreprise. Je cherchais une idée. J’ai observé les grandes tendances dans mon domaine de prédilection : la relation client.

J’ai constaté que le web d’aujourd’hui est basé sur le partage d’intérêts. Les acheteurs se rendent sur des forums, des comparateurs de prix, des réseaux sociaux pour échanger leurs bons plans et leurs critiques. L’idée est de rassembler toutes ces fonctionnalités en un seul et même site. L’internaute peut interagir avec les autres acheteurs, mais aussi directement avec le vendeur.

Descriptif d'une boutique sur The-Shoppers

Descriptif d’une boutique sur The-Shoppers

J’ai souvent constaté que les entreprises entendent les critiques, mais ne les écoutent pas. Ici, le commerçant sera en lien direct avec son client.

The-Shoppers renforce la relation entre vendeur et acheteur. L’effet de communauté redonne le pouvoir aux acheteurs.

Vous êtes cofondateur ; qui sont les membres de votre équipe ?

Mon ami Julien Murzyn a rapidement adhéré au concept et m’a rejoint pour peaufiner la stratégie commerciale. Nous avons fait appel à un prestataire externe, Alexandre Lacombe, pour le développement du site internet. Il est aujourd’hui associé à la société.

Quelles ont été les étapes de création ?

L’idée est née il y a 1 an et le site est en ligne depuis 1 mois. Autant vous dire que les étapes étaient semées d’embûches ! Nous avons beaucoup communiqué sur le projet, parmi nos proches. Nous avons écouté leurs critiques et pris le temps d’approfondir le concept et le modèle économique.

Vous savez, monter un projet, développer un site, communiquer… Susciter l’envie auprès des commerçants, trouver le bon discours… Tout cela prend un temps phénoménal !

Durant cette année, j’ai eu très peur qu’un gros concurrent prenne le marché avant nous.

Un fil d'actualités

Un fil d’actualités

Avez-vous des projets ?

Notre objectif direct est d’augmenter le trafic. Nous avons lancé le projet avec nos fonds propres. Nous prospectons seuls et cela prend du temps. Pour l’instant, les professionnels inscrits sont tous implantés en Ile-de-France, mais nous allons couvrir la France entière.

Une application mobile devrait suivre rapidement.

Nous n’avons pas encore abordé la possibilité d’une levée de fonds. Le sujet sera prochainement d’actualité.

En fait, notre vision est de devenir un véritable partenaire de confiance pour les petits commerces, également de travailler l’effet de proximité entre acheteurs et vendeurs.

Une recherche de proximité

Des recherches géo localisées

Un conseil pour les entrepreneurs en herbe ?

Il m’a été difficile de tenir une année entière sans concrétiser le projet. Difficile financièrement d’abord. Il faut s’organiser. J’ai eu la chance de bénéficier de mes allocations de retour à l’emploi et de « love money » (expression qui représente les dons ou prêts personnels proposés par les proches de l’entrepreneur ; famille, amis…)

Difficile psychologiquement. L’entrepreneuriat nécessite un moral d’acier. Pour convaincre les autres, il faut croire en soi, ne jamais se décourager. Le chemin de la création peut être long mais il vaut la peine de l’emprunter. Créateurs d’entreprise, accrochez-vous !

http://www.the-shoppers.com/login

logo the-shoppers


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.