Change your mind ! L’approche SynOpp fait voler en éclat le très traditionnel business plan. Pourquoi ? Comment ? Tendance Entreprise vous dit tout sur cette nouvelle conception de la création d’entreprise, made in Canada !

Claude Ananou, serial entrepreneur et enseignant à HEC Montréal, remet en cause le business plan. Selon lui, le modèle a été créé dans l’unique but de rassurer les financeurs. Trop rigide, tourné vers le passé pour tenter d’envisager un avenir aléatoire, sans prendre en compte le présent, le business plan serait fondamentalement inefficace.

espace blanc

Les limites du business plan

Claude Ananou l’affirme : la méthodologie du business plan est complètement inadaptée au mode de pensée des entrepreneurs.

Tout d’abord, l’exercice est beaucoup trop théorique. Il pousse à la réflexion alors qu’entreprendre est avant tout une question de terrain et d’instinct.

Ensuite, le business plan part de l’identification d’un besoin pour arriver à la concrétisation d’un projet. Pourtant, l’environnement change à tout instant et les besoins qui en découlent évoluent. Une excellente idée à l’instant T sera nettement moins bonne quelques mois plus tard. Une bonne idée à Paris sera sûrement inappropriée à Montréal. Une bonne idée pour un entrepreneur sera inadaptée à la personnalité et à la vision d’un autre.

espace blanc

L’approche SynOpp : une nouvelle philosophie

Claude Ananou parle d’une approche, non d’une méthode. Toute la philosophie du business plan s’en retrouve bouleversée.

Alors, qu’est-ce qu’un bon projet ? Ici, le postulat de départ n’est pas l’identification d’un besoin, mais la vision de l’entrepreneur. Toute personne est capable d’avoir une idée novatrice, en rapport avec l’air du temps. Mais elle se concrétisera différemment, en fonction du caractère de la personne qui la porte.

Un besoin à combler. En face, un entrepreneur, avec ses compétences, ses forces et ses faiblesses, dans un environnement précis, à un moment précis. Voilà ce qui crée l’idée !

espace blanc

L’approche SynOpp : pour sculpter le diamant brut

En pratique, vous avez une idée : le tout est de réussir à la sculpter petit à petit, tel un diamant brut, pour l’adapter au besoin évolutif du marché. Comment ? En validant 7 étapes clés. Pour chacune d’entre elles, l’entrepreneur prend un temps pour la réflexion, un temps pour la décision et un temps pour l’action. Pour chacune d’entre elles, l’entrepreneur fait des allers-retours entre la théorie et le terrain.

Etape 1. À quel besoin répond le projet ?

Etape 2 : quel segment de clientèle sera le plus intéressé par mon projet ?

Etape 3 : Quels sont les avantages concurrentiels de mon projet ?

Etape 4 : Mon projet est-il viable ?

Etape 5 : Quelles sont les incertitudes, quels sont les risques ?

Etape 6 : Quel est le point de départ de mon projet ?

Etape 7 : Comment agir pour concrétiser mon projet, quel est mon plan d’actions ?

espace blanc

7 étapes dont les paramètres semblent à première vue assez vagues. Et c’est tant mieux ! Le business plan tente en vain de rationaliser des variables qui, par nature, resteront toujours incertaines. Ici, dans l’approche SynOpp, les questions qui se posent sont ouvertes. Elles forcent au terrain, à rencontrer les acteurs de son marché. Elles forcent à avancer concrètement pour pouvoir passer à l’étape suivante. C’est ainsi que les réponses se précisent puis se modulent, au fur et à mesure des observations, des actions, mais aussi de la manière dont l’entrepreneur appréhende son environnement.

À la 7e tape, l’entreprise interagit d’ores et déjà avec les acteurs de son marché.

espace blanc

En conclusion, l’approche SynOpp a de beaux jours devant elle. Contrairement à la méthodologie ultra linéaire du business plan, elle donne droit à l’erreur, au retour en arrière et au changement de cap. Les questionnements qu’elle impose laissent la part belle à la personnalité de l’entrepreneur et à ses valeurs… De l’entrepreneuriat plus instinctif en quelque sorte.

Finira-t-elle par supplanter le traditionnel business plan aux yeux des financeurs ? Affaire à suivre…

espace blanc

Sur le même thème : le business plan est mort, place au business model canvas !

Catégories : Business PlanBusiness plan

3 commentaires

Claude Ananou · 6 mai 2015 à 5 h 07 min

Nouveau MOOC, intitulé « Réussir son démarrage d’entreprise – Approche SynOpp ».
Commence le 25 mai pour 6 semianes.
Inscription dès maintenant à :
https://cours.edulib.org/courses/HEC/ENT-102.1/P2015/about

Claude Ananou · 3 avril 2016 à 6 h 07 min

La 2e édition de mon MOOC Réussir son démarrage d’entreprise – L’approche SynOpp commencera le 16 mai.
https://cours.edulib.org/courses/course-v1:HEC+ENT-102.2+P2016/about

Le business model canvas - Tendance Entreprise · 26 juin 2017 à 16 h 02 min

[…] Change your mind ! L’approche SynOpp bouleverse les mentalités […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.