Sur la photo, l’équipe de Shippeo, une startup dont les fondateurs bénéficient du statut étudiant-entrepreneur (Lucien Besse, Jean-Bastien Dussart, Brice Hua et Thibaut Morlot).

espace blanc

Rentrée studieuse sur les campus ! Le nouveau statut étudiant-entrepreneur, mis en place par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, vise les jeunes, détenteurs d’un projet de création d’entreprise.

espace blanc

C’est quoi, le statut étudiant-entrepreneur ?

Le statut étudiant-entrepreneur, c’est un aménagement de ses études en fonction de ses contraintes entrepreneuriales. C’est aussi un accompagnement personnalisé à la création d’entreprise, dispensé par un enseignant et par un professionnel externe. Le statut étudiant-entrepreneur ouvre également les portes des espaces de coworking partenaires du ministère de l’enseignement. Enfin, il permet à ses bénéficiaires d’être affiliés à la sécurité sociale étudiante et de tester son projet en grandeur nature, via la signature d’un contrat en couveuse d’entreprise.

Un véritable parcours sur le terrain, en rupture avec la très académique philosophie de l’enseignement promue dans nos universités.

espace blanc

Nouveau statut étudiant-entrepreneur : pour qui ?

Le statut étudiant-entrepreneur concerne les jeunes de moins de 28 ans, détenteurs du baccalauréat ou d’une équivalence et bien sûr, porteurs d’un projet de création d’entreprise ! C’est le réseau PEPITE (Pôles Etudiants pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat) qui se charge « d’attribuer », ou non, le statut aux étudiants en demande.

Il peut en outre proposer l’inscription au diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur (le D2E), véritable label pour les jeunes en quête de financements et de partenaires commerciaux.

Notez que l’inscription au D2E est facultative pour les jeunes en cours d’études, mais elle est obligatoire pour ceux qui sont déjà diplômés.

espace blanc

Lucien Besse, successful étudiant-entrepreneur

Ces prestations sur mesure séduisent Lucien Besse, étudiant-entrepreneur et cofondateur de la startup Shippeo. « Le réseau PEPITE nous a ouvert les portes du concours national d’aide à la création d’entreprise, organisé par BPI France et le ministère de l’enseignement. Lauréats dans la catégorie “PEPITE”, nous avons été invités à déjeuner à l’Élysée, en compagnie de François Hollande ! (en sus d’une dotation financière, évidemment)»

espace blanc

Qui est donc cette startup Shippeo qui séduit le Président ?

Le succès de Shippeo repose sur l’énergie de quatre étudiants de Sciences Po. Lucien, Jean-Bastien, Brice et Thibault développent une plateforme de mise en relation entre les industriels et les entreprises de transport. Le petit plus ? « Shippeo n’est pas un simple annuaire puisque nous recherchons les transporteurs (en priorité les petites et moyennes entreprises) au fur et à mesure et en fonction des attentes des industriels, précise Lucien. La disponibilité du transporteur, ses prix et sa capacité de stockage sont visibles en un clic. Tout le système est simplifié et personnalisé au maximum ».

Une sacrée innovation qui valait bien un déjeuner en compagnie de Monsieur Hollande !

Tendance Entreprise salue l’enthousiasme de notre jeunesse si pressée d’entreprendre et leur souhaite à tous une belle création !

Sur le même thème :

Faut-il avoir un diplôme pour entreprendre ?

étudiant-entrepreneur

D’autres startups à découvrir sur Tendance Entreprise : tendance-entreprise.com/startup

 

Catégories : Interview

1 commentaire

Un diplôme pour entreprendre ? - Tendance Entreprise · 17 septembre 2014 à 17 h 23 min

[…] Sur le même thème : le nouveau statut étudiant-entrepreneur pour un déjeuner avec François Hollande ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.