Aux dernières nouvelles, 15 % des chefs d’entreprises recensés ne revendiquaient aucun diplôme et presque 20 % d’entre eux avaient arrêté leurs études juste après le baccalauréat (données Insee « Le niveau de diplôme des catégories sociales »). Ne soyez pas complexé ! Inutile de passer par la case « grandes écoles » pour réussir à mener votre entreprise vers le succès.

Inutile d’avoir un diplôme pour entreprendre. Ce qui compte ici, c’est l’état d’esprit.

espace blanc

L’état d’esprit de l’entrepreneur

L’école forme aux théories. L’entrepreneuriat forme au terrain, sur le terrain, par le terrain.

Vous n’êtes pas scolaire, vous avez du mal à apprendre vos leçons. Mais vous êtes curieux des gens, des événements. Vous aimez tisser votre petit réseau et entraîner votre groupe d’amis dans vos sorties. Peut-être avez-vous l’âme d’un chef d’entreprise !

Car nos successfuls entrepreneurs ont tous développé des qualités qui ne s’apprennent pas à l’école.

 

La curiosité, l’adaptabilité, la capacité de s’entourer

La curiosité entraîne l’innovation permanente. S’adapter aux autres, aux situations, prouve sa force décisionnaire et la faculté de rebondir en toute circonstance. Savoir s’entourer des bonnes personnes pour combler ses propres points faibles et hisser l’entreprise vers la réussite.

Vous n’êtes pas premier de la classe ? Peu importe !  Concentrez-vous à développer votre petit côté « système D ».

 

Un état d’esprit, mais des compétences pour entreprendre 

Il n’y a pas de CV type de l’entrepreneur. Si l’état d’esprit fait pour beaucoup dans la réussite, certaines compétences clés ne sont pas à négliger.

D’abord, il y a la nature même de l’activité exercée. Mieux vaut être doué dans son domaine et proposer de la qualité à ses clients.

Ensuite, une bonne dose de prospection commerciale attend tout débutant qui n’a pas encore les moyens financiers de déléguer. Inutile de passer par une école de commerce, mais il faut travailler son discours, s’entraîner, apprendre de ses erreurs pour s’améliorer sans cesse… Un véritable état d’esprit, on vous le dit !

Enfin, il y a la bête noire de tout entrepreneur qui se respecte : la comptabilité et le suivi de sa gestion. Combien d’entreprises ont mis la clé sous la porte, la faute à une trésorerie mal anticipée ?

Alors là, il va falloir ravaler vos phobies scolaires et vous y mettre un minimum. Tous les entrepreneurs, même ceux sans diplôme, ont suivi quelques formations de base à la gestion d’entreprise, ont lu quantité de bouquins, ont écouté les conseils des experts pour compenser leurs lacunes. Mais puisque vous êtes curieux de tout et que vous savez vous entourer des bonnes personnes, se former à la comptabilité ne sera qu’un cap à passer.

espace blanc

Les autodidactes récompensés

En février dernier se déroulait la remise des prix de la 22e « Victoire des Autodidactes », organisée par le Harvard Business School Club de France. Le titre est un peu pompeux, mais il montre que même les grandes écoles saluent les « outsiders ».

Xavier Niel (Free) a abandonné maths sup’, Jacques Dessange apprend le métier de coiffeur avec son père avant de passer son certificat. Yves Rocher n’a jamais passé le bac…

Vous l’avez compris, ce n’est pas le diplôme qui fait l’Homme. Un bon chef d’entreprise apprend de la vie de tous les jours.

Pour réussir ? Touchez à tout pour identifier vos points faibles, pour connaître les enjeux de chaque poste et vous entourer des bonnes personnes… Un peu de comptabilité et de gestion, une grosse dose de commercial et un talent fou dans votre domaine d’activité feront le reste.

Sortez le nez des bouquins et faites un tour sur le terrain !


4 commentaires

Christophe · 25 septembre 2014 à 21 h 31 min

Article intéressant!
Qu’est ce qu’un diplôme, mis à part un bout de papier, qui récompense une certaine « maturité » ou un disposition à un « exercice scolaire ».
Bon nombre des entrepreneurs que je connais n’ont pas fait (ou peu) d’études. Ils ont juste ce feu qui brûle en eux, qui leur donne motivation (il en faut…) et créativité.

Du charisme pour entreprendre - Tendance Entreprise · 29 septembre 2014 à 12 h 18 min

[…] Faut-il avoir un diplôme pour entreprendre ? […]

Quel animal entrepreneur êtes-vous ? - Tendance Entreprise · 30 juin 2016 à 4 h 49 min

[…] – Faut-il avoir un diplôme pour entreprendre ? […]

la startup étudiant-entrepreneur - Tendance Entreprise · 9 juin 2017 à 14 h 54 min

[…] Faut-il avoir un diplôme pour entreprendre ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.