Le bon plan pour les entreprises de la mode : l’essayage virtuel

Un taux de retour autour de 35% du chiffre d’affaires

La taille est le problème majeur des sites de ventes en ligne de prêt-à-porter et de mode en général. Ceux-ci comptent un taux de retour de leurs produits pouvant aller jusqu’à 35% de leur chiffre d’affaires. Cette donnée nous permet de réaliser que beaucoup d’internautes commandent d’abord pour tester ; ensuite potentiellement pour acheter.

De multiples secteurs concernés

Cet obstacle se rencontre d’abord dans le prêt-à-porter féminin, où les tailles peuvent varier d’un fabricant à l’autre, mais aussi parce que celles-ci sont très peu détaillées sur le produit. Vous retrouvez en effet la longueur du vêtement, jamais son tour de taille.
Les sites de vente d’accessoires de mode et de chaussures sont également concernés.

Les nouveaux outils déployés

La cabine d’essayage virtuel existe depuis plusieurs années mais a rencontré de nombreuses lacunes: manque de réalisme, informations insuffisantes sur les mensurations, avatars mal dessinés et coût d’installation trop élevé par rapport au retour sur investissement.
Après un abandon de la part de multiples sites de e-commerce et une vaste récalcitrance de la part des utilisateurs notre cabine revient en force, armée des nouvelles technologies !

Rendez-vous sur le site de H&M et testez les vêtements sans vous déplacer !
(rubrique « inspiration » – onglet « cabine d’essayage »).

L’essayage virtuel implique que vous donniez vos mensurations de manière détaillée au site marchand, à l’aide d’un mètre de tailleur. Quel bonheur finalement d’obtenir un produit à sa taille !
Testez les produits sur votre double, créez les looks et vérifiez directement votre image !
Certains sites proposent même une amélioration perpétuelle dans la précision de vos mensurations au fur et à mesure de vos commandes et de vos renvois.

L’entreprise estonienne fits.me qui développe des logiciels de cabine d’essayage en ligne a ainsi observé un taux de rajout au panier d’achat multiplié par 3 et un taux de retour qui diminuait de 28 % auprès des sites de commerce de mode.
L’avatar proposé par « Fits me » est en fait un mannequin robot (au visage neutre). L’internaute indique ses mensurations qui correspondent alors à une ou plusieurs combinaisons de photos réalisées sur le mannequin puis le site renvoie la photo du modèle correspondant.
La Redoute a quant à elle choisi VB2S, SSII française spécialiste de la technologie 3D.

Avec l’entreprise Fitizzy, le parcours client est enfin fluidifié. Son application ne laisse plus aucun doute quant à la taille à commander. L’utilisation de l’appli’ est gratuite pour le site marchand pendant les premiers mois d’utilisation.
Pour finir de vous convaincre, une vidéo de présentation est disponible sur: http://bit.ly/videofitizzy

Lire notre article « nouveauté startup » sur Fitizzy, l’entreprise qui décroche une levée de fonds

Découvrez myvirtualmodel.com qui crée depuis 10 ans des mannequins à personnaliser et à partager en ligne, des applications de perte de poids, des cabines d’essayage virtuel et des simulateurs de décoration pour la maison.

Rencontrez www.e-fijy.com , agence Digital Media créatrice d’applications ludiques, spécialiste de la réalité augmentée et de la cabine virtuelle.

Testez la cabine de flipmylook, la boutique de mode sur mobile.

Le hic: cette technologie reste très mystérieuse quant à ses prix et sera certainement encore coûteuse, notamment pour les petits. Mais à force de popularité, elle deviendra sûrement accessible à tous. L’essayage virtuel est d’ailleurs déjà largement utilisé pour la vente en ligne de lunettes et lunettes de soleil.

Amis commerçants, une veille technologique vous attend !


1 commentaire

Jen · 7 octobre 2015 à 18 h 41 min

Vraiment pas mal l’idée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *