En 10 ans, le nombre de freelances a presque doublé en France et chaque jour, près de 600 entrepreneurs se lancent en solo. Ce constat a mené Johann Ouaki à fonder SOTO, une « école » pour freelance, aux modules plutôt intéressants à première vue. Comme le concept est tout nouveau tout beau, Tendance Entreprise a décidé de jeter un œil à la formation SOTO.

 

Une école inédite située à Paris

Née d’une contraction entre « solo » (seul) et « together » (ensemble), l’école SOTO vient tout juste d’être lancée par Johann OUAKI. L’homme est lui-même consultant indépendant depuis 9 ans. Diplômé de Paris Dauphine, il se revendique « slasheur » chevronné puisqu’il a exercé les professions de consultant, chargé d’enseignement, chroniqueur média, coach, et parfois même tout à la fois !

L’école SOTO est située à Paris et les cours sont dispensés dans différents espaces de coworking de la capitale (ambiance freelance oblige !). Les professeurs sont des experts dans leur domaine et l’école propose trois formules distinctes pour accompagner les entrepreneurs en herbe dans le lancement (et la croissance) de leur activité en solo.

 

Les modules proposés par SOTO

L’offre Bootcamp Soto.101 est le cursus le plus complet. Il se compose d’un programme de 4 semaines en groupe et sous forme de cas pratiques (990 € HT). Le cursus est vendu comme une forme de coaching pour prendre confiance et adopter la bonne posture dès le début du programme.

Plus précisément, l’offre vous donne accès à 8 workshops, à savoir des ateliers qui permettent de mettre en place les conditions entrepreneuriales indispensables à la réussite. Vous apprenez, entre autres, à construire une offre qui donne envie, à améliorer votre communication ou encore à choisir le statut juridique adéquat à votre modèle économique. Vous disposez également d’une boîte à outils avec des modèles de contrats, de devis ou encore des factures pour démarrer convenablement l’activité (si vous êtes auto-entrepreneur, vous pouvez aussi télécharger gratuitement ce genre de modèle sur le site officiel : www.lautoentrepreneur.fr).

L’offre Booster Soto.41, le cursus théorique. Vous avez ici un programme intensif sur deux jours pour assimiler les principes fondamentaux et ses 41 règles d’or à la sauce SOTO, au tarif de 490 € HT. Vous abordez toutes les dimensions entrepreneuriales du freelance, comme la détermination des tarifs, la construction de l’offre ou encore les modes de prospection. Les cours abordent également les pièges à éviter et racontent des retours d’expériences d’entrepreneurs expérimentés.

Les ateliers Solo : vous avez ici un accompagnement individuel pour pouvoir zoomer sur une ou plusieurs thématiques, au tarif de 149 €.

L’école propose en bonus l’accès à un réseau de professionnels et encourage la rencontre entre « élèves-entrepreneurs ».

 

Bon plan ou mauvaise idée ?

Pour l’instant, l’école semble peiner à remplir ses places, mais, elle est toute nouvelle ! Alors, bon plan ou arnaque ?

Les modules sont relativement chers, mais ils semblent intéressants, notamment pour l’énergie véhiculée dans les workshops. Les rencontres avec d’autres freelances sont évidemment possibles en vous rendant par vous-même dans un espace de coworking, mais ici, l’effet de groupe peut donner confiance et accélérer le lancement serein de l’activité.

N’hésitez pas à vous exprimer sur le sujet et à faire vos retours si vous-même êtes passés par SOTO !

Site InternetPage Facebook


5 commentaires

Renault · 4 juillet 2017 à 11 h 06 min

En réponse à la question « bon plan ou arnaque ? », voici mon avis : Bon plan.
Certes la formation peut paraître cher, mais il existe plusieurs solutions de financement selon les différents statuts. Pour ma part, la formation a donc été quasiment gratuite.
D’autre part, l’école ne peine pas à remplir ses places contrairement à ce qui est dit plus haut. Elle se développe de plus en plus et commence même à tisser sa toile au niveau national.

Claire · 4 juillet 2017 à 11 h 11 min

Je suis une ancienne de SOTO et je vous confirme que la formation est extrêmement utile, que l’on soit indépendant depuis longtemps pour tout nouveau. Et pour connaître des gens intéressés par les prochaines formations, SOTO ne peine pas à remplir les prochaines sessions, c’est même plutôt le contraire !

Ruffin Antonia · 4 juillet 2017 à 14 h 15 min

J’ai participé en avril 2017 à ce programme, qui se pense comme un bootcamp pour démarrer ou repartir du bon pied dans une activité d’indépendant. Pour ma part, ayant opéré une reconversion professionnelle radicale (conseil >> prestations bien-être) j’avais vraiment besoin d’être mise sur les rails et de travailler mon offre. J’ai trouvé le parcours très qualitatif sur la méthode comme sur les contenus (qui s’appuient sur un retour d’expérience approfondie de la part des intervenants). Et j’ai particulièrement apprécié la dynamique de groupe, vraiment très porteuse et qui se maintient sur la durée. Aujourd’hui encore je reçois régulièrement des messages de « camarades de promo » qui ont repéré tel article ou tel contact qui peut m’intéresser dans mon travail. Et je rends la pareil. A disposition pour témoigner plus en détail si nécessaire !

Rossetti · 5 juillet 2017 à 12 h 59 min

Je réagis parce que j’ai suivi la formation SOTØ, le Bootcamp 2. Il n’y a aucune arnaque là dedans ! Bien au contraire. Chaque module est extrêmement efficace, bien construit et sans temps mort. Pas de théorie lourde et pénible mais un enseignement riche et concret dispensé par des professionnels en activité. A la fin du cycle on repart avec une mine d’informations pratiques, un réseau qui s’est élargi et une motivation régénérée. J’étais déjà freelance et je sentais mon activité en perte de vitesse (moi avec). La formation SOTØ m’a relancée à plusieurs niveaux. J’aurais gagné beaucoup de temps s’il y avait eu un Bootcamp quand j’ai démarré. Je n’ai pas l’habitude de réagir ou de laisser des commentaires mais là vos insinuations d’arnaque m’agacent car elle sont quasi diffamatoires et basées sur quoi ? Vous l’avez suivi cette formation ? Moi si !

Brun · 5 juillet 2017 à 14 h 22 min

Bon plan ou mauvaise idée ?! Forcément un bon plan quand on sait qu’il va y avoir de plus en plus de freelance et qu’il va devenir utile et urgent de se démarquer et de trouver sa particularité sur le marché du freelance.

Pour l’avoir testé (et approuvé) Soto est un vrai tremplin pour se lancer sereinement dans la vie d’indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *