Wine Cluster est une coopérative à intérêt collectif. Elle regroupe des informaticiens, des logisticiens et 22 domaines viticoles alsaciens, principalement des petites exploitations engagées dans une démarche de protection de l’environnement. En avril dernier, Wine Cluster lance la « box de vigneron », une solution de découverte des vins des domaines partenaires, par abonnement, centrée autour de l’histoire des terroirs. Wine Cluster est lauréat du Prix Renatoo au Hacking Industry Camp organisé par Alsace Digital et Électricité de Strasbourg. Rencontre avec Arnaud Tarry, à l’initiative de ce projet, entrepreneur amoureux du terroir.

 (Arnaud Tarry, fondateur de Wine CLuster, et son stagiaire en communication, Dorian Welsch)

Je suis Arnaud Tarry, le fondateur de Wine Cluster. De formation ingénieur informatique, j’ai très vite eu la fibre entrepreneuriale. J’ai créé ma première boîte à 26 ans, une société de développement Web. Après quelques expériences infructueuses, à Lyon, je suis finalement revenu m’installer en Alsace en 2013 pour monter une société de consultant.

Comment vous est venue l’idée de lancer Wine-Cluster ?

L’idée m’est venue lorsque je me suis marié. Ma femme et moi souhaitions proposer des vins typiques d’Alsace pour notre événement, mais nous avons réalisé que la recherche de bonnes bouteilles du terroir demande énormément de temps. Nous avons laissé tomber l’idée, et c’est là que j’ai envisagé, pour la première fois, une startup qui permettrait aux amateurs de vins de se procurer de bons crus sans y passer des jours de recherche. De là est née Wine Cluster.

Quel est le concept de Wine Cluster ?

Notre objectif est de promouvoir la viticulture durable tout en limitant les circuits de distribution. Nous proposons une « box de vigneron », à savoir l’envoi postal des vins issus de 22 domaines alsaciens avec lesquels Wine Cluster travaille. Nous touchons les consommateurs directement chez eux, sans passer par un intermédiaire de commerce souvent coûteux pour les petits producteurs.

De manière plus générale, Wine Cluster, c’est une rencontre entre informaticiens, logisticiens et vignerons, car aujourd’hui, il y a un vrai problème d’intermédiation entre les attentes des gens et le numérique. On s’est demandé quels seraient les outils que l’on pourrait développer pour aider les vignerons à rencontrer les consommateurs plus vite et leur procurer un avantage compétitif par rapport au grands distributeurs.

Et pour vous faire saliver (et vous donner envie d’adhérer), je précise que chaque box est composée de vins en provenance de deux ou trois domaines régionaux. En plus des bouteilles, nous proposons une présentation des domaines, leur univers, leurs caractéristiques et des surprises !

Enfin Wine Cluster comprend le service de proximité StrasDrink, qui livre des vins à domicile et à température en moins d’une heure (uniquement à Strasbourg).

Quelles sont vos perspectives d’avenir ?

Aujourd’hui Wine Cluster est composée de 3 associés à temps plein et 4 à temps partiel. L’idée serait, à long terme, d’agrandir les équipes.

Nous voulons exporter le modèle dans d’autres régions et proposer des abonnements régionaux et inter-régionaux. Cela permettrait de se faire livrer des vins de régions voisines ou plus éloignées et de mettre en avant toute la richesse viticole de France.

Avez-vous un conseil pour les entrepreneurs en herbe ?

Les offres d’accompagnement sont nombreuses et pas assez lisibles ! Parfois, on peut se noyer dans la masse et passer à côté des aides qui auraient pu réellement nous être utiles. Mais il ne faut pas hésiter à se lancer ! (Pour une première impulsion, vous pouvez vous rendre à la Chambre de Commerce et d’Industrie pour obtenir un premier conseil et une orientation vers les organismes d’accompagnement les plus appropriés à votre projet).

 

Site InternetPage Facebook

Catégories : InterviewService

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *