À ceux qui rêvent de réaliser un road trip, cette interview est pour vous ! Vous savez que l’organisation de votre voyage n’est pas simple : trouver le matériel adéquat, la voiture idéale, les points de chute…

Dans ce contexte et parce qu’ils sont passionnés, Jean-Baptiste Bonicel et Pierre-Arthur Simonnot lancent Very Road Trip, une agence de voyages digitale spécialisée dans les road trips. L’équipe de Tendance Entreprise a rencontré Jean-Baptiste Bonicel alors que l’équipe est en pleine étape de financement participatif sur la plateforme Ulule.

 

Quel est le concept de Very Road Trip ?

Very Road Trip se définit comme un accompagnateur de voyage digital capable d’évoluer en temps réel selon votre géolocalisation ou encore les conditions climatiques. Nous voulons accompagner nos clients en amont du voyage, mais aussi pendant et après ! Pour cela, nous leur fournissons un certain nombre de points d’intérêts tels que des cadres culturels, naturels, les attractions touristiques, la restauration… Nous leur proposons également des itinéraires interconnectés à la manière d’un réseau de transport, afin de pouvoir changer à tout moment de trajet. Enfin, Very Road Trip peut fournir un service de location de véhicules de deux types : les vans aménagés et les minibus.

 

Exemple de van aménagé Very Road Trip

 

Cette offre est adaptée aux road trips puisque les vans aménagés ce sont des combis VW, mais des modèles modernes et confortables. Ils contiennent une douche en eau chaude, une kitchenette, un coin-repas, 4 places de couchage et toutes les fonctionnalités d’une voiture classique ! Cela se conduit comme une voiture, sans nécessiter d’expérience ou de permis particulier.

Comment se déroule votre campagne de financement ? 

Nous en sommes à 40 % de sommes atteintes, il y a encore du chemin à faire pour atteindre l’objectif financier ! Pour réussir sa campagne de financement participatif, il faut être très organisé. Nous avons réalisé une étude préliminaire des tendances sur la plateforme, identifié les contacts, les actions qui fonctionnent, et surtout, nous avons monté la campagne méthodiquement, sans brûler aucune étape. C’est un travail de longue haleine. Il ne suffit pas de faire de belles publications ou d’avoir un projet sympa. Enfin, il faut réussir à tenir le coup, car en générale, la campagne commence fort et se poursuit par une grande traversée du désert pour, enfin, reprendre sur la fin.

Quel sera le modèle économique de Very Road Trip ?

Le modèle inclut beaucoup de gratuité, particulièrement sur les itinéraires et les conseils. Les personnes pourront réserver en direct les hébergements, les activités sportives et culturelles, les concerts, les spectacles. Ce ne sera pas plus coûteux pour l’utilisateur et nous prélevons une petite commission chez le prestataire.

Quels financements envisagez-vous (outre la campagne Ulule) ?

Nous démarrons sur nos fonds propres. Nous nous tournons également vers la banque assortie d’un prêt d’honneur (un prêt à taux 0). Nous participons à certains concours pour booster notre notoriété et gagner des fonds.

Quels sont vos objectifs à Very Road Trip ?

Commencer l’activité ! L’entreprise est en création. Nous souhaitons pouvoir présenter une offre dès cet été et disposer de l’ensemble de nos services au printemps 2019. Objectif Europe d’ici 5 ans !

Un conseil aux entrepreneurs en herbe ?

Il faut raconter une histoire. Il faut y croire tout en étant réaliste. Les personnes qui peuvent vous accompagner sont, soit passionnées, soit financiers, soit les deux !

La première étape, pour valider une idée de création d’entreprise, est de confronter vos idées avec votre environnement. C’est bien d’être soutenu par ses proches, mais ils manquent parfois d’objectivité et c’est normal. Le mieux est de se tourner vers des interlocuteurs extérieurs et il existe une multitude d’institutions, publiques ou privées pour cela. En général, s’adresser auprès d’une Chambre de Commerce est un bon début. Il y a aussi de plus en plus de pépinières d’entreprises, d’incubateurs, d’espaces de coworking qui regorgent de personnes.

Enfin, il faut envisager les compétences des autres pour fonder une équipe, car si on ne raisonne qu’avec les nôtres, les perspectives du projet seront vite limitées, je pense.

 

 

Prêt à vous lancer dans l’aventure ?

Vous avez jusqu’au 29 juin pour aider Jean-Baptiste et Pierre-Arthur à lancer Very Road Trip en participant à leur campagne de financement !

 

 

Catégories : DigitalFinancement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *